Petit mois de saint Joseph – 27ème jour. Saint Joseph et la Passion de Jésus

Saint Joseph avait connaissance de la passion future de Jésus, soit par une révélation de Jésus, soit par les Écritures ; et le glaive de douleur qui, à la sinistre prédiction de Siméon avait transpercé le Cœur de Marie, n’avait pas épargné le Cœur de Joseph.

Il voyait donc dans l’avenir ce doux enfant, ce bel adolescent défiguré, les joues déchirées par les soufflets, garrotté, bafoué, traité comme le dernier des hommes.

Il n’ignorait pas davantage les inénarrables angoisses que Marie subirait au Calvaire !

Or « quelle douleur ce fut pour saint Joseph, de ne point partager de telles douleurs et de ne pas même tremper ses lèvres à ce calice que deux êtres si inexprimablement aimés boiraient ensemble jusqu’à la lie ! Mourir avant eux et sans eux, mourir quand ils allaient souffrir, pour saint Joseph, c’était mourir trois fois. » (Mgr Gay)

Saint Joseph ne dut point ignorer non plus les humiliations de l’Eucharistie qui est l’extension de la Passion à travers les siècles.

Qui dira le martyre incessant qu’en ressentit son âme ?

Pratique. – Demander à saint Joseph de nous obtenir du Cœur sacré de Jésus la grâce de savoir compatir aux souffrances de Jésus dans sa Passion.

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.