Petit mois de saint Joseph – 23ème jour. Nazareth

Ô mystère délicieux de Nazareth ! Mystère d’adoration, de silence, de prière ! mystère de travail et de souffrance ! L’âme sait mieux s’y complaire que la parole en dire quelque chose.

Heureux Joseph ! Il voyait Jésus ; il vivait avec Jésus ; il travaillait pour Jésus. Un regard de Jésus le récompensait au centuple de tous ses soins, le soulageait de toutes ses peines.

Les âmes de Marie et de Joseph aspiraient à longs traits la sainteté à sa source même et toute la sainteté créée, celle des anges et des saints, restait bien loin en arrière et comme perdue dans le lointain.

Et lorsque Marie et Joseph s’agenouillaient près de Jésus pour prier, le ciel n’était-il pas tout entier comme immobile et muet d’admiration ! Quand Jésus priait entre Joseph et Marie, les cantiques continuaient-ils dans le ciel, et tous les chants célestes ne restaient-ils pas plutôt suspendus pour écouter cette harmonie divine qui montait de la terre vers le trône de Dieu, d’où elle retombait en une rosée de miséricorde et de salut !

O sainte Famille de Nazareth, douce Trinité de la terre, faite que je puisse mêler ma voix à votre divin concert !

Pratique – Demander à saint Joseph de nous obtenir du Cœur sacré de Jésus la grâce de la ferveur dans la prière.

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.