Petit mois de saint Joseph – 16ème jour. Saint Joseph en Égypte

Pendant ce long et difficile voyage, comme ensuite pendant toute la durée du séjour en Égypte, Marie prenait soin de l’Enfant divin, et saint Joseph pourvoyait à la nourriture de l’un et de l’autre.

Il eût désiré pouvoir continuer à gagner la vie de la Sainte Famille à la sueur de son front, mais, outre que le voyage ne le lui permettait pas, comment faire agréer ses services auprès de gens étrangers à sa nation, peut-être hostiles à ce qui venait de la Judée et incapable de comprendre son langage ? Il n’avait, hélas qu’une ressource : tendre la main comme un vulgaire mendiant. Plus d’une fois sans doute il fut rebuté, et peut-être arriva-t-il souvent, sûrement quelquefois, que la famille du Fils de Dieu et le Fils de Dieu lui-même n’eurent pas même le pain de la charité pour rassasier leur faim.

O saint Joseph ! quelle tristesse silencieuse et calme, mais profonde, serrait votre cœur, lorsque vous reveniez les mains vides auprès de la Vierge Marie et du divin Enfant ! Au nom de cette douleur que vous éprouviez de voir souffrir Jésus et Marie, au nom de la faim de Jésus, de ce doux Jésus qui devait nous nourrir de sa chair sacrée, obtenez-nous la grâce de devenir par notre pureté, notre mortification, notre amour, la nourriture, le rassasiement de l’amour insatiable de Jésus pour nos âmes, de sa soif inaltérable de notre salut.

Pratique. – Demander à saint Joseph de nous obtenir du Cœur sacré de Jésus le dévouement et la charité pour le prochain.

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.