Petit mois de saint Joseph – 7ème jour. Saint Joseph à Bethléem

L’heure était venue où le ciel allait visiter la terre, où Dieu incarné allait paraître au milieu des hommes.

Marie et Joseph étaient saintement absorbés dans cette douce attente lorsqu’il leur fallut, pour répondre à un ordre de l’autorité civile, entreprendre le long et fatigant voyage de Bethléem où ils devaient se faire inscrire comme descendants de la race de David.

Dieu qui purifie par la douleur et l’épreuve les âmes auxquelles il réserve des faveurs extraordinaire, n’épargna point à Marie et à Joseph cet avertissement accoutumé des visites de sa grâce.

Après les lassitudes d’une marche de plusieurs jours, très difficile et très pénible pour Marie, ils eurent à subir à Bethléem les rebuts les plus humiliants. Aucune porte ne s’ouvrit, même aux sollicitations les plus pressantes de Joseph, et les deux pauvres voyageurs durent se retirer dans une misérable grotte qui servait d’étable.

Ce fut là que Jésus vint au monde, par une froide nuit d’hiver. Repoussé des hommes, il fut réduit à se réfugier auprès de vils animaux, à la première heure de sa vie humaine.

Ce fut une grande tristesse pour saint Joseph qui souffrait moins encore du dénuement auquel était réduit le divin Enfant que de la dureté et de l’indifférence des hommes, méconnaissant leur Sauveur à son entrée en ce monde.

Pratique – Demander à saint Joseph de nous obtenir  du Cœur sacré de Jésus la grâce de la ferveur dans nos communions.

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.