Petit mois de Saint Joseph – 2ème jour : Saint Joseph dépositaire de Dieu

Lorsque les regards de l’âme se fixent sur saint Joseph, ils sont comme éblouis par les rayons de gloire qui jaillissent de l’auguste physionomie que lui donne sa haute mission.

Dépositaire de l’autorité de Dieu le Père sur Jésus-Christ dont il est le père adoptif et légal, Jésus l’honore comme l’enfant honore son père; il se tient sous sa dépendance, il lui obéit.

Ce n’est ni sur un homme, ni sur tous les hommes, ni sur un ange, ni sur tous les anges seulement que saint Joseph doit exercer son autorité ; mais c’est sur Dieu lui-même. Après la maternité divine de Marie, peut-on rien concevoir qui approche de cette dignité ?

En lui communiquant les droits de sa paternité divine, Dieu unit saint Joseph à l’auguste Trinité d’une manière admirable, il le fait monter jusqu’à ces hauteurs où saint Joseph peut entendre le Fils de Dieu lui dire : mon père ! car ils sont deux à qui Jésus dira : mon Père : Dieu et saint Joseph.

Il est donc le représentant, l’ombre, l’image créée du Père.

La maison de Joseph est un sanctuaire sur lequel se reposent avec complaisance les regards de la sainte Trinité, parce que c’est là que sont tous les trésors de miséricorde, d’expiation et d’amour qui doivent glorifier complètement et parfaitement Dieu, sauver le monde et réconcilier le ciel et la terre.

L’humble demeure de Nazareth, après l’accomplissement du mystère de l’Incarnation, était, comme le ciel, le centre des adorations des Anges reconnaissant dans le Fils de Marie, dans le fils adoptif de Joseph, leur vrai et unique Dieu.

Et c’est de la maison de Joseph que partira le salut du monde.

Pratique – Demander à saint Joseph de nous obtenir du Cœur sacré de Jésus la grâce d’être toujours prêts à répondre aux appels et aux inspirations de l’Amour divin.

Prière :

O Saint Joseph, père et protecteur des vierges, gardien fidèle à qui Dieu confia Jésus, l’innocence même, et Marie, la Vierge des vierges, ah ! je vous en supplie et je vous en conjure par Jésus et Marie, ce double dépôt qui vous fut si cher, faites que préservé de toute souillure, pur de cœur et chaste de corps, je serve constamment Jésus et Marie dans une chasteté parfaite. Ainsi soit-il. (100 j. d’indulgence.)

Saint Joseph, Ami du Sacré-Cœur, priez pour nous. (100 j. d’indulgence.)

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.