Petit mois de Saint Joseph – 1er Jour – Grandeur de la vocation de saint Joseph

L’évangile parle peu de saint Joseph… L’âme qui veut méditer sur ses grandeurs et ses vertus avant le jour où il devint l’heureux et glorieux Époux de Marie, doit considérer tout ce que demandait de sainteté le précieux dépôt qui devait lui être confié, pour essayer de comprendre la sublime beauté de son âme, l’ineffable pureté de son cœur.

Mais il suffit de penser à la mission de saint Joseph pour pressentir aussitôt que nul Saint ne pouvait et ne devait recevoir de plus grandes grâces que lui.

Par sa vocation, saint Joseph était appelé à tenir ici-bas la place du Père éternel, de Dieu le Père de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Dieu voulait lui confier bien plus, lui soumettre, dans l’ordre de la nature, Marie, cette créature unique que les trois adorables Personnes de l’auguste Trinité s’étaient plu à élever jusqu’à la rendre digne de posséder avec Dieu le Père, un seul et même Fils, Jésus. Avec la Mère, Dieu voulait remettre en ses mains son propre Fils, son Verbe fait chair. Dieu véritable comme son Père.

Il faillait des mains bien pures pour recevoir un tel dépôt. Il fallait une âme bien sainte pour vivre dans une si grande intimité avec Jésus et Marie. Il fallait un Cœur bien aimant pour mériter l’amour de Marie comme épouse et l’amour de Jésus comme fils.

Aussi avec quelle munificence divine chacune des Personnes de l’adorable Trinité avait comblé saint Joseph !

Pratique : Demander à saint Joseph de nous obtenir du Cœur sacré de Jésus la grâce de répondre avec empressement et générosité à toutes les intentions de Dieu sur nous.

Prière (pour tous les jours du mois) :

O Saint Joseph, père et protecteur des vierges, gardien fidèle à qui Dieu confia Jésus, l’innocence même, et Marie, la Vierge des vierges, ah ! je vous en supplie et je vous en conjure par Jésus et Marie, ce double dépôt qui vous fut si cher, faites que préservé de toute souillure, pur de cœur et chaste de corps, je serve constamment Jésus et Marie dans une chasteté parfaite. Ainsi soit-il. (100 j. d’indulgence.)

Saint Joseph, Ami du Sacré-Cœur, priez pour nous. (100 j. d’indulgence.)

Cet article a été publié dans Piété. Ajoutez ce permalien à vos favoris.